Sid Meier's Civilization: Beyond Earth

Sid Meier's Civilization: Beyond Earth

La série Civilization à la conquête des étoiles

Sid Meier's Civilization Beyond Earth est la dernière mouture de la célèbre série de stratégie au tour par tour. Prenez le contrôle de l'une des différentes factions proposées dans ce monde futuriste et étendez votre territoire, avec la possibilité de gérer les nombreux aspects (politique, économique, militaire, culturel, technologique) qui s'offrent à vous. Lire la description complète

Les plus

  • Addictif et passionnant
  • La relation avec les extraterrestres
  • Graphiquement agréable
  • Le système de combat

Les moins

  • L’interface pénible
  • Instable et gourmand en ressources
  • L’équilibrage imparfait

Très bon
8

Sid Meier's Civilization Beyond Earth est la dernière mouture de la célèbre série de stratégie au tour par tour. Prenez le contrôle de l'une des différentes factions proposées dans ce monde futuriste et étendez votre territoire, avec la possibilité de gérer les nombreux aspects (politique, économique, militaire, culturel, technologique) qui s'offrent à vous.

La colonisation spatiale n'a jamais été aussi passionnante

Civilization Beyond Earth reprend clairement les bases de Civilization V. Pour ceux qui n'auraient jamais joué à un épisode de la série, il s'agit d'un jeu de stratégie/gestion au tour par tour dans lequel vous prenez le contrôle d'une civilisation pour la faire évoluer au travers des siècles, en développant votre territoire et votre technologie. Si les opus précédents s'attachaient à nous faire revivre l'histoire de l'humanité depuis l'époque classique jusqu'à un futur proche, Beyond Earth nous propose de connaître l'époque qui suit: la conquête spatiale.

Vous aurez donc pour tâche de coloniser des mondes extra-terrestres plus ou moins hostiles. Et si certains pourront regretter l'enrobage historique habituellement inséparable de la série civilization, rassurez-vous: les développeurs ont pris soin de créer un monde cohérent qui projette dans l'avenir notre humanité. Vous pourrez ainsi prendre la tête de la Franco-Ibérie, ou de la coopérative pan-asiatique.

Un soin qui se retrouve dans l'univers, notamment dans les relations avec les extraterrestres qui peuplent les mondes dans lesquels vous évoluerez. Vous pourrez ainsi choisir différentes attitudes à leur égard (extermination, ségrégation, cohabitation...) qui vous donneront accès à des perspectives stratégiques différentes.

De nombreuses possibilités dans une interface souffreteuse

Cet opus spatial réussit à dépasser la profondeur stratégique de civilization V, en proposant de très nombreux domaines d'intervention. Si l'excellent système de combat du dernier opus a été conservé et amélioré (avec de nombreuses unités différentes et autant de stratégies possibles), de nouveaux aspects de gestion économique et culturelle font leur apparition, et remplissent le vide qu'avait laissé Civilization V dans le coeur des fans.

Avec toutes les options stratégiques présentes, les rapports avec les aliens et les autres factions humaines, ce Civilization Beyond Earth est tout simplement passionnant. Le jeu n'est cependant pas exempt de défauts. L'interface est ainsi fouillie au possible, et il faut admettre qu'il est bien difficile de s'habituer à ces terribles menus, même après des heures de jeu. L'équilibrage du jeu est également douteux pour le moment, avec des options stratégiques présentant des avantages bien trop évident par rapport aux autres (notamment dans les relations avec les extraterrestres). Un défaut que l'on espère voir corrigé au plus tôt!

Graphiquement agréable mais fouillis avec de gros problèmes d'optimisation

Le moteur graphique de civilization V a été conservé pour cet opus, et le joueur observateur le remarquera au premier coup d'œil. Force est cependant de constater que le moteur en question est toujours excellent: les graphismes de ce Civilization Beyond Earth sont magnifiques et chatoyants, pour un rendu qui flatte souvent l'oeil.

Notons cependant que pour aussi joli qu'il soit, Beyond Earth peine souvent à nous donner une représentation claire du champ d'action et des unités, qui sont parfois trop peu détaillées. Le plus gros problème reste cependant la performance du jeu: Civilization Beyond Earth est très exigeant pour le processeur et risque de fortement ralentir votre ordinateur. L'impossibilité d'effectuer un alt+tab sans voir le jeu chanceler dangereusement, les plantages dont nous avons été témoin, sont malheureusement dommageables pour l'expérience de jeu.

Une excellente déclinaison futuriste de la série civilization

Sid Meier's Civilization Beyond Earth est un excellent jeu. Les amateurs de stratégie/gestion au tour par tour se jetteront sur ce bijou, tandis que les fans de la série civilization n'auront probablement pas attendu de lire ce test pour s'y lancer à corps perdu. Avec un univers de science fiction recherché et accrocheur, d'excellentes mécaniques de jeu et un principe toujours aussi passionnant, Beyond Earth est déjà un classique du genre.

On en oublierait presque la grande proximité du jeu avec son grand frère Civilization V. On n'oubliera pas cependant la sensation d'inachevé que nous laisse le jeu au moment de sa sortie. Avec son interface douteuse et son optimisation chancelante, Beyond Earth laisse un arrière goût amer. Mais à voir ces décors futuristes flamboyants et ces mécaniques de jeu passionnantes, on pardonne vite à cette petite merveille pour s'y remettre au plus vite. Qui sait, d'ici quelques mises à jour, le jeu pourrait dangereusement s'approcher de la perfection pour les amateurs du genre.

Sid Meier's Civilization: Beyond Earth

Télécharger

Sid Meier's Civilization: Beyond Earth